Esprit

delon_pieds_nus_[resolution_de_lecran]

La certitude d’être bien habillé, donne une force et une assurance singulière à l’individu.

*Ne pas tomber dans la caricature, la panoplie ou l’uniforme ;

*Ne pas se faire remarquer tout en affirmant sa différence et en restant soi-même, c’est une frontère subtile dont Frank (âme du concept), à force de recherche et de réflexion, est devenu l’un des principaux ” passeurs” ;

*Dandy discret, chic et sexy, l’homme “Dandy Parisien” a du style, une classe naturelle et une forte personnalité, que le vêtement complète en la reflètant.

*Vingt ans d’expérience au coeur du village Saint Germain des Prés, et vingt ans de collaboration avec les tailleurs anglais que sont ‘Paul Smith’ et ‘Oswald Boateng’ et avec le chausseur ‘Gérard Sené’, ont aidé à  créer un buzz qui s’amplifie jusqu’à  en devenir le spot secret des “Dandys Parisiens”.

1972500_766224066722344_139438608_n

A propos de “Style”, il y a deux options:

On peut parler de ” styles différents”, par exemple le style classique, branché, rock, glam, western, que sais-je encore; ce qui a trait en générale à l’égo et qui fait dire: “non ce n’est pas mon style” à des personnes qui n’ont aucune idée de leur style; c’est une notion tellement subjective que je fais toujours très attention avec cela, et je privilégie en général le bien-être de mon client (à la fin c’est là ou il se sentira le mieux qui sera privilégié).

Et d’autre part, on peut parler de style, dans le sens avoir “DU STYLE”, et dans ce cas, c’est tout autre chose; cela devient une question d’attitude et on ouvre considérablement le champ des possibles; puisque l’on peut, à l’envi et suivant l’humeur, construire un style, et s’habiller comme on le sent.

IMG_11141395770188

Le dandysme c’est la conjonction de plusieurs paramètres:

1° capacité d’empathie, beauté intérieur
2° une conception de l’esthétisme, un intérêt pour le beau
3° une révolte contre la pensée unique et consensuelle
4° pas d’ostentation, pas d’uniforme ,pas de panoplie mais une affirmation forte de son individualité.
5° une façon de combattre la vulgarité et la médiocrité.

Et la boutique se fera un plaisir d’aller plus loin avec vous.

1286258118_benicio-del-toro-32117

“NE SUIVEZ PAS LES MODES, INVENTEZ LA VOTRE”.

“NE RESTEZ PAS DANS LES NORMES TRADITIONNELLES, REDEFINISSEZ LES, TOUT EN EVITANT LE VOYANT ET L’OSTENTATOIRE.

AFFIRMEZ VOTRE GOUT, CELUI QUI VOUS FAIT VOUS SENTIR BIEN; CELA VOUS PERMETTRA DE METTRE EN AVANT VOTRE SINGULARITE, VOTRE INDIVIDUALITE

14727_959891507355598_3745834025680325048_n

Immaginons un club d’hommes qui partiraient en guerre contre la vulgarité et la médiocrité.
Et leur révolte se traduirait par le soin et l’attention qu’ils porteraient à leur tenue vestimantaire.
Pour ce faire “Dandy parisien” leur propose une redéfinition du look “à la française”.
En effet on reconnait aisément le style Anglais avec ses coupes au cordeau;
l’italien et son élégance légendaire.

 

1381948_761183057226445_1110143058_n

Pour illustrer le style “Français” nous nous proposons de nous servir des forces de ses deux écoles,en évitant leurs travers:
– trop d’excès chez les anglais
– trop d’affect et de préciosité chez les italiens.

Le Français a en effet la tête au nord et les pieds en Méditérannée, il va de ce fait synthtétiser tout cela en réinventant une élégance juste et sans ostentation.

Chez “Dandy parisien” on retrouvera donc les costumes anglais de “Paul Smith”,”Oswald Boateng” et “Nick Hart”, tous classiques et en même temps très modernes (avec leur côté décalé et rock & roll); que l’on complètera avec les chaussures “Gérard Séné”, fabriquées en Italie, à la fois classiques,jeunes et non moins créatives.

L’élégance à la “Française” se démarquera de manière  discrète, moderne et comtenporaine,et sera aussi reconnaissable au premier coup d’oeil que le style anglais ou italien.

Voilà; j’espère que nous contribuerons, à notre petit niveau, au renouveau du style “Français”, et que vous nous rejoindrez au sein de ce club des “Dandy parisiens”, qui par ce biais, expriment leur révolte contre une socièté nivellée par le bas,et conduisant à une pensée unique triste et bien terne.

 

556664_441239952554092_426608174_n

 

COMMENT UN COSTUME PEUT-IL ETRE SOURCE DE MIEUX ETRE ?

ET BIEN C’EST LA COUPE QUI CHANGE TOUT.
ET AUSSI SUBTILE QUE SOIT LA DIFFERENCE

– épaules un peu plus étroites, taille un peu plus appuyée, un soupçon de tissus en plus à partir de la taille jusqu’au bas d’une veste, un pantalon bien fitté à moins que ce ne soit le contraire, des chaussures en cohérence, etc

– CE SONT CE GENRE DE DETAILS QUI  FONT  VRAIMENT LA DIFFERENCE ET QUI APPORTENT CE “JE NE SAIS QUOI”EN PLUS DONT CORNEIILE PARLAIT DEJA EN SON TEMPS.

CETTE SUBTILITE QUI VOUS DEMARQUE ET QUI FAIT TOUTE LA DIFFERENCE LORSQUE L’ON PARLE DE COSTUME ET DE CLASSIQUE.

1537842_959890497355699_4444124329797562601_o

 

Rien de plus identiques que deux costumes,

mais d’une part il y a costume et costume (voir ci-dessous),

et surtout rien  est de plus “mauvais gout” qu’ un costume inadapté;

“Dandy parisien” milite pour qu’à chaque morphologie corresponde la forme qui s’adaptera le mieu

 

 

 

521380_431713043506783_1832975539_n

 

D’autre part il est très difficile de porter un costume sans tomber dans les extrèmes

que sont la ringardise (le “blaireau”),  la “fashion victime” (voire plus) ou  le conformisme.

Il y a une autre voie qui serait la voie moyenne, et qui,

si on évite le consensus, permet de transformer cette tenue traditionnelle en un look très moderne,

voire sexy, parangon de l’élégance masculine -un costume pas coincé en quelque sorte.

Ce tour de passe-passe, la boutique “Dandy parisien” se propose de vous aider à l’accomplir

en vous faisant profiter de son expérience qui lui permet de visualiser comment vous pourriez être,

voire comment vous devriez être.

 

1548014_761109063900511_2028548432_o

 L’équanimité appliquée au domaine de la mode.

Aujourd’hui je voudrais parler de ” Distance”.

En effet dans le domaine de la mode, comme dans tous les autres, la juste distance est ce qui reste quand on a fini de discuter sur tous les sujets secondaires, c’est ce qui importe à la fin; c’est ce que l’on nome “l’équanimité”, une distance sereine face aux évènements de la vie.

En terme de mode, je le traduirais en disant que l’équanimité serait la juste distance entre le “Vulgaire” et le “Précieux”.

Celui qui arriverait à déjouer ces deux écueils, et qui en plus le ferait sans effort, naturellement, et là j’insiste sur mon désaccord avec le vieil adage

qui voudrait que l’effort (pour paraître élégant) ne soit pas visible -ce qui impliquerait quand même un effort!- celui là donc aurait la position juste.

Cette logique est imparable, et comme je l’avais déjà dit dans une précédente réflexion (postée sur le site de la boutique rubrique “réflexions et conseils”), ne pouvait pas mieux s’illustrer que dans un pays qui a la tête en Europe du nord et les pieds en Méditérannée.

Le “Vulgaire” donc qui est la position la plus répandue – notamment grâce à des coquilles vides aux fabrications approximatives que sont les produits “Low cost” et leurs avatars du “luxe abordable” ( je ne citerais pas de noms); vulgaires parce que sans âme, vulgaires parce que période sans créativité, sans identité réelle, ressuçant les vieilles antiennes du temps ou les créateurs avaient du talent; vulgaires par faute d’argent soi-disant, vulgaires parce que sans gout, suiveurs, avec le “Mash up” qui justifie une approximation, un mélange hasardeux qui, sait-on jamais, pourrait tomber juste , par défaut, par fainéantise, par manque de culture, et qui a donné naissance à tous ces blogs, bloggers et relookers vulgaires, donneurs de leçon, gardiens des soi-disant lois de l’élégance, s’érigeant en garant du bon gout, opportunistes de tous bords.

Je pourrais poursuivre ce discours sur la vulgarité ad nauseum- et ce sans velléités élitistes, car elle (la vulgarité) n’est qu’un reflet de la socièté marchande qui méprise, passivise, victimise, moutonise.

La “Préciosité” elle, est tout également condamnable, car elle procède d’une démarche féminine appliquée à un domaine masculin, ce qui pour ma part parait être un contresens.

Tous ces garçons (souvent italiens ou américains) trop bien mis, trop bien habillés, trop bien lèchés, sophistiqués, tirés à quatre épingles, me font penser à ces “Cocotes” du début de siècle,  qui de plus semblent se donner beaucoup trop de mal à ce que cela paraisse naturel.

En effet, comment feindre le naturel si ce n’est en le dénaturant (parfait oximore soit dit en passant)!

Non! L’Equanimité ce n’est qu’une question de logique, et découlant d’une attitude naturelle.

Sans prédisposition, malheureusement, je ne pense pas que l’on puisse être élégant; cela ne se travaille, ni ne se force.

Cela peut se transmettre( c’est mon métier) en revanche, de manière très instinctive.

Et la juste distance, le mouvement du corps dans l’espace (danse, chorégraphie, taÏ chi, simulation, gymnastique, confiance en son corps, etc…), ainsi que se connaitre soi-même (son physique, ses défauts, ses forces, sa morphologie, ses gouts, etc…), sont les fondations qui permettent d’esquisser un voyage vers cette juste distance.

C’est ce travail qui vous permettra d’accéder à un meilleur équilibre, une meilleure confiance en vous, une meilleur efficacité au boulot comme dans le civil.

C’est aussi important que ce que vous mangez, la gestion de votre stress, ou le plaisir que vous prenez à faire les choses.

C’est tout ce qui (et c’est prouvé par la toute jeune science qu’est “l’épigénétique”) converge vers une vie épanouie qui promet de vivre plus vieux et en bonne santé.

Que le ciel vous tienne en joie

Frank